Apo - Sironar - digital

Gamme d'objectifs à grand cercle d'image, adaptés aux capteurs à pixel de 9µm, et pas en-dessous.


Différence entre la gamme des objectifs Rodenstock Sironar Digital et les gammes des objectifs Rodenstock Digaron :
La gamme Sironar Digital privilégie le cercle d'image, la gamme Digaron l'acuité de l'image (et donc les capteurs à pixels plus fins, de 5 à 10µm). Les anciens Sironar Digital à acuité compatible avec le nouveau standard Digaron vont boxer dans la catégorie Digaron W.


Le "trou" au sein de la gamme entre le 55 et le 105mm peut être comblé par les HR Digaron-W 70mm et 90mm présentant respectivement un cercle d'image de 100 et 125mm.

A cause de la diminution du format du matériau sensible lorsqu'on passe des films de grande taille aux capteurs, l'image est plus sensible à la diffraction. Par ailleurs la présence de bruit au basses lumières sur les capteurs nécessite un flux lumineux minimum plus intense sur eux que sur la pellicule ; les objectifs pour la photographie numérique ne peuvent ainsi plus être employés à un diaphragme aussi fermé qu'en photographie grand format conventionnelle. Ces objectifs ont donc été optimisés pour des diaphragmes de 8 à 11. Comme la surface des capteurs est beaucoup plus plane que la surface traditionnelle des films, une attention toute particulière a été portée à la planéité du champ. La maîtrise de la distorsion, si importante dans la photographie de produit et en architecture, et l'uniformité de la luminosité sont excellents.

 

Compléments d'information au sujet de la Rm3d

Compléments au sujet de la mise au point et des objectifs :

La mise au point sur la Rm3d, hors emploi du e-module, est réalisée de la façon suivante : la grande bague argentée qui commande la monture hélicoïdale est régulièrement gravée de repères numérotés. A l'achat de chaque objectif dûment calibré est remis à l'acheteur une petite carte (de format carte de visite) qui donne une échelle de correspondance absolument parfaite entre les distances de mise au point et les repères numérotés de la Rm3d. La mise au point d'origine est donc complètement manuelle mais... archi-précise, très au-delà en qualité de ce que permettent les montures hélicoïdales classiques.

Par ailleurs l'acheteur de l'objectif calibré doit préciser le dos numérique en sa possession au moment de l'achat. Il lui est remis avec l'objectif un petit masque magnétique à monter sur le viseur lorsque l'appareil est employé avec cet objectif. Le masque est percé de petits points en angle de cadre, correspondant à la fois à la focale de l'objectif et au dos employé. Ceci permet de prévoir le décentrement à reporter sur le dos de de la Rm3d après la décision de cadrage prise au travers du viseur : une fois l'appareil bien placé à l'horizontal, par exemple lors de l'emploi en architecture, l'utilisateur déplace plus ou moins le masque vers le haut ou vers le bas (le masque est guidé sur le viseur). Quand le cadrage voulu est atteint, l'utilisateur voit apparaître les points lumineux des orifices excentrés sur le masque dans le viseur. Il compte le nombre de ces points lumineux, ce qui lui permet de calculer l'importance du décentrement à reporter sur la graduation de décentrement au dos de l'appareil (1 point = 5mm de décentrement). Tout simple là encore mais très rigoureux et intelligent dans le concept...

 

!
50171200

APO-MACRO-SIRONAR-DIGITAL 5,6/120mm Copal avec le montage de l'objectif sur une planchette